L’abbé Pierre, icône du Street Art

Le Centre abbé Pierre – Emmaüs d’Esteville, en Seine-Maritime, accueille jusqu’au 15 décembre 2016 une exposition temporaire intitulée « Street Art, vers un monde plus juste ». Une exposition par définition engagée et urbaine, qui détonne dans cet environnement si paisible et rural.

 

Le Centre abbé Pierre-Emmaüs d’Esteville en Seine-Maritime ne ressemble pas aux centres Emmaüs auquel le chineur est habitué. Située en pleine campagne, la maison où vécut l’abbé Pierre pendant plusieurs années, entouré de compagnons de sa communauté – il est d’ailleurs enterré dans le cimetière du village – devint en 2012 un musée en sa mémoire. Sa vie, son message et ses combats contre l’injustice et l’exclusion y sont retracés au long d’un parcours scénographique moderne, riche de nombreuses vidéos, photos, documents et objets personnels.

Lieu de culture, le Centre abbé Pierre-Emmaüs accueille tous les automnes une exposition affiche_street-art-vers-un-monde-plus-juste_v2_webtemporaire de dessin engagé. Après les caricatures en 2014 et la bande-dessinée en 2015, c’est le Street Art qui est mis à l’honneur cette année, jusqu’au 15 décembre. Si le graffiti n’est pas forcément militant, il laisse tout de même rarement indifférent : il exaspère quand il est un simple tag sur la façade fraîchement ravalée d’un immeuble, il surprend et fait réfléchir quand il prend tout un pan de mur en plein milieu d’une ville, il distrait quand il est sur le pont traversant une autoroute, il amuse quand il est sur un van vintage conduit par une bande de jeunes. L’exposition « Street Art, vers un monde plus juste » du Centre abbé Pierre-Emmaüs est très pédagogique à l’image du musée qui l’accueille. Elle donne les clés de compréhension du dessin à l’aérosol, aussi bien sur le plan technique que philosophique. « Nous exposons ici des œuvres engagées, au travers desquelles les artistes font passer une parole forte », explique Philippe Dupont, directeur du musée et de l’exposition. L’abbé Pierre même 10 ans après sa mort, nous étonnera donc toujours. Il est le héros de cette exposition ultra-contemporaine. Son visage et son engagement sont représentés dans une série de photos de graffitis prises aux quatre coins du monde et recensées par Emmanuelle Larcher, Responsable Solidarités chez Emmaüs International. Des œuvres souvent gaies et multicolores, parfois plus tourmentées, mais rendant toujours hommage à un homme et à son combat.

Une boutique éphémère accompagne l’exposition. Le visiteur peut y trouver des objets obsolètes – vielles valises, vinyle rayés – customisés par les artistes exposés. Une occasion unique d’emporter chez soi un graffiti sans avoir à déplacer un mur entier ni à en sacrifier un de son logis.

Centre abbé Pierre-Emmaüs, Route d’Emmaüs, 76690 Esteville

02 35 23 87 76

http://www.centre -abbe-pierre-emmaus.org

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s